28.2.07

Ah

Si les révélations de Seymour Hersh concernant les dollars américains qui sont, en toute connaissance de cause, envoyés vers des groupes affiliés à Al-Qaida ne donnait pas assez froid dans le dos, cette histoire pourrrait sans doute combler vos besoins. Après avoir conclut des accords de cessez-le feu avec les Talibans, le gouvernement pakistanais a décidé de carrément leur offrir de l'aide logistique.

Syed Saleem Shahzad:

The Pakistani establishment has made a deal with the Taliban through a leading Taliban commander that will extend Islamabad's influence into southwestern Afghanistan and significantly strengthen the resistance in its push to capture Kabul.

One-legged Mullah Dadullah will be Pakistan's strongman in a corridor running from the Afghan provinces of Zabul, Urzgan, Kandahar and Helmand across the border into Pakistan's

Balochistan province, according to both Taliban and al-Qaeda contacts Asia Times Online spoke to. Using Pakistani territory and with Islamabad's support, the Taliban will be able safely to move men, weapons and supplies into southwestern Afghanistan.


L'argent du contribuable américain sert donc ouvertement à financer des conflits avec son gouvernement. Cute. L'argent du contribuable américain sert bien sûr aussi à acheter les joujoux qu'on balance par la tête à ces "combattants ennemis". Nice scam.

Bien sûr, des sourcils furent froncés et des doigts, agités.

Entre deux sessions de bombage de torse, Harper aurait-il envie de nous expliquer ce qu'on fait là-bas?

26.2.07

Adeptes du flisting, unissez-vous..

Et hop:

Le Périscope , al-Shifa, Red@blog, Après Tout (R.I.P.), Goudaille , Changer la face du monde , N’ayez pas peur , DOA , Brem , Keeg , Gary Lee kelly , Gérant d’Estrade , Ze Canada , Amicalmant , Julien Smith , SuperGab , Martine Pagé , Nicolas Langelier , Dominic Duval , jpwauthier , Ste-Flanelle , Stéphane Guérin , The Talk of Town (une expatriée) , Blogue-notes , Le Sportnographe , Vu d'ici/Seen From Here , Michel Dumais/ Ouvert 24h- Verres stérilisés , La Ruche des carnetiers libres , I-Déaux et débats, Le Monde... du vieux Henri, L'Akrasie en direct.


Voici les consignes, via Le Périscope:
« Reprenez dans son intégralité la liste de liens de la “F-List” telle qu’elle figure là où vous la découvrez.
* Ajoutez en début de liste le blog qui vous a permis de récupérer la F-List.
* Ajoutez les blogs que vous lisez régulièrement
* Postez sur votre blog.

La liste va ainsi circuler de blog en blog en s’étoffant rapidement de tout ce qui mérite d’être lu. (Important : n’ajoutez pas vous-même votre blog dans votre liste, vos suiveurs le feront.) »



J'aimerais ajouter: n'écrivez pas 2 fois le nom du même blog.

Quand Seymour parle...

...on l'écoute. Ce qu'il a de la difficulté à énoncer clairement, c'est: "le gouvernement américain supporte financièrement Al-Qaida et j'en ai la preuve". Apparemment, la chose a à ce point embarrassé l'ami John Negroponte qu'il en a démissionné pour un travail moins, euh, moralement exigeant. C'est pour dire. (Video via C&L). Pour le reste de son propos, lire ici.





C'est tout?

On a fait tellement grand cas de l'avance des libéraux que c'est à se demander si eux-mêmes ne se sont pas laissés berner par leur stratégie. On va vraiment faire campagne sur le bilan du parti. Eh. Même en laissant de côté mon abondante mauvaise foi, je n'arrive réellement pas à retenir quelque chose de positivement notable dans ce mandat. C'est à ce point criant que Charest en est réduit à ressortir les bons vieux trucs du passé. Si tel est le cas, le PLQ a décidé de mettre tous ses oeufs dans le panier de Harper et du supposé règlement du déséquilibre fiscal. Intéressant. Parce que tout ce qui s'appliquait dans ce cas-ci s'applique aussi, d'une autre manière, dans le cas des libéraux. Autremement dit, on pourrait, au PLC, se réveiller avec quelque chose qui ne répond pas aux attentes et être forcé de le vendre, en plus. Pas fort.

19.2.07

Bon appétit

Un lecteur m'envoie un lien vers un documentaire (2003) qui met en doute les matras de Monsanto. À voir.


16.2.07

Hilarion Lefuneste

Vous avez vu la nouvelle émission qui se veut la version conservatrice du Daily Show sur Fox News?

Notez les beaux rires francs.




Addendum


L'émission est l'oeuvre de Joel Surnow, l'auteur de 24. Comme quoi l'exploitation de la torture peut prendre plusieurs formes.

Un article du New Yorker sur Surnow (extraits):

For all its fictional liberties, “24” depicts the fight against Islamist extremism much as the Bush Administration has defined it: as an all-consuming struggle for America’s survival that demands the toughest of tactics. Not long after September 11th, Vice-President Dick Cheney alluded vaguely to the fact that America must begin working through the “dark side” in countering terrorism. On “24,” the dark side is on full view. Surnow, who has jokingly called himself a “right-wing nut job,” shares his show’s hard-line perspective.

[...]

Although he is a supporter of President Bush—he told me that “America is in its glory days”—Surnow is critical of the way the war in Iraq has been conducted. An “isolationist” with “no faith in nation-building,” he thinks that “we could have been out of this thing three years ago.” After deposing Saddam Hussein, he argued, America should have “just handed it to the Baathists and . . . put in some other monster who’s going to keep these people in line but who’s not going to be aggressive to us.” In his view, America “is sort of the parent of the world, so we have to be stern but fair to people who are rebellious to us. We don’t spoil them. That’s not to say you abuse them, either. But you have to know who the adult in the room is.”

[...]

In fact, many prominent conservatives speak of “24” as if it were real. John Yoo, the former Justice Department lawyer who helped frame the Bush Administration’s “torture memo”—which, in 2002, authorized the abusive treatment of detainees—invokes the show in his book “War by Other Means.” He asks, “What if, as the popular Fox television program ‘24’ recently portrayed, a high-level terrorist leader is caught who knows the location of a nuclear weapon?” Laura Ingraham, the talk-radio host, has cited the show’s popularity as proof that Americans favor brutality. “They love Jack Bauer,” she noted on Fox News. “In my mind, that’s as close to a national referendum that it’s O.K. to use tough tactics against high-level Al Qaeda operatives as we’re going to get.” Surnow once appeared as a guest on Ingraham’s show; she told him that, while she was undergoing chemotherapy for breast cancer, “it was soothing to see Jack Bauer torture these terrorists, and I felt better.” Surnow joked, “We love to torture terrorists—it’s good for you!”



Addendum 2

Un autre extrait via Youtube:

14.2.07

Les conspirations communistes

Il n'y pas de réchauffement climatique, parce que les Verts sont souvent alliés aux partis communistes dans les pays européens, et que les communistes ont certainement tort (ça me rappelle quelque chose..).

Il existe un Vert en Allemagne qui dit des stupidités. Étant donné que les politiciens allemands qui disent des stupidités sont certainement dangeureux, alors tous les Verts sont dangeureux (et stupides, bien sûr).

Voilà. On me fait une place à l'American Enterprise Institute maintenant?

Jean-Marie Dumont

Ben oui, fallait bien que quelqu'un le dise. En se faisant du capital politique sur le dos de la question de l'accommodement, Mario Dumont s'est vu comparé à Le Pen. Je me suis amusé à faire un petit exercice...

De la déclaration de Mario sur la question:

De souche européenne de par l'origine de ceux et celles qui ont fondé le Québec, nos valeurs s'inspirent en premier lieu de notre tradition religieuse. Elles sont aussi le reflet de notre appartenance au continent nord-américain. Fruit de la Révolution tranquille et de la sécularisation de nos institutions, nos valeurs communes se sont actualisées et s'inscrivent aujourd'hui dans les grands courants de pensée occidentaux et reflètent notre ouverture sur le monde.

L'ADQ propose aux Québécois un programme étoffé pour protéger ces valeurs communes et affirmer notre personnalité collective. Au premier chef, nous croyons qu'il est impératif de doter le Québec de sa propre constitution et d'y enchâsser nos valeurs communes. Ce geste fort et solennel permettrait à tous les Québécois de dire, dans un geste commun et rassembleur, qui nous sommes. Cela permettrait aussi aux autres nations de par le monde de saisir clairement la véritable nature de l'identité québécoise. C'est à mon point de vue, un geste symbolique certes, mais que nous nous devons de poser pour protéger et renforcer nos valeurs communes. L'ADQ propose également d'instaurer une citoyenneté québécoise, de moderniser notre système démocratique, d'enseigner davantage l'histoire à nos jeunes, de mieux accompagner les nouveaux arrivants, de donner un soutien accru à la culture et de renforcer le rayonnement du Québec à l'échelle internationale. Tous ces engagements issus du programme que l'ADQ a rendu public en décembre dernier tendent tous vers le même objectif qui est de renforcer notre identité collective.


Du site du FN (c'est le vieux programme, mais bon):

La seule procédure d’acquisition de la nationalité française désormais reconnue sera la naturalisation, laquelle suppose donc le désir de devenir français, désir exprimé sous la forme d’une demande expresse. Cette naturalisation ne pourra être obtenue qu’après vérification de l’assimilation du candidat, c’est-à-dire l’acquisition démontrée, par le candidat et ses proches mineurs, des valeurs spirituelles, des mœurs, de la langue et des usages qui fondent la civilisation française.


Bien sûr, les problèmes sont différents en France et au Québec, mais cette obsession du "partage des valeurs" et de la profession de foi, elle est plutôt similaire chez le FN et maintenant l'ADQ. Assisterons-nous à la naissance de notre propre FN? Le réflexe du repli sur soi est toujours présent au Québec, ça c'est certain.

La panne du mouvement souverainiste

Lorsqu'on cherche à gagner une victoire politique, il ne faut pas laisser entre les mains de son adversaire le choix des armes et le contrôle du terrain. Or, depuis que les arguments souverainistes se limitent à la simple dénonciation du déséquilibre fiscal, c'est en plein dans ce bourbier stratégique que ses défenseurs se sont enfoncés. Si vous dites que la raison principale pour la souveraineté est de régler le déséquilibre fiscal, alors vous laissez entre les mains des personnes qui sont en mesure de le régler (le gouvernement fédéral) tout l'avantage de le faire à leur guise, au moment jugé opportun (ici, bien sûr, juste avant les élections provinciales). Ce problème ne fait que souligner les défauts du discours souverainiste depuis qu'il a été transformé par le pitch de vente de l'économisme néolibéral (i.e. la seule raison valable pour la souveraineté est de nature économique). Mais reste-t-il quelque chose sur lequel ce dernier peut se rabattre ET qui est mobilisateur?

13.2.07

La réalité, qui dépasse la fiction, qui dépasse la réalité

Vous savez pourquoi les américains ont une mauvaise réputation à l'étranger? Oui, c'est la faute à Jack Bauer.

Extrait:

In the hugely popular television series 24, federal agent Jack Bauer always gets his man, even if he has to play a little rough. Suffocating, electrocuting or drugging a suspect are all in a day's work. As Bauer - played by the Emmy Award winner Kiefer Sutherland - tells one baddie: " You are going to tell me what I want to know - it's just a matter of how much you want it to hurt."

But while 24 draws millions of viewers, it appears some people are becoming a little squeamish. The US military has appealed to the producers of 24 to tone down the torture scenes because of the impact they are having both on troops in the field and America's reputation abroad. Forget about Abu Ghraib, forget about Guantanamo Bay, forget even that the White House has authorised interrogation techniques that some classify as torture, that damned Jack Bauer is giving us a bad name.

12.2.07

Déjà vu all over again

Vous avez peut-être remarqué que l'on cherche de plus en plus à blâmer les iraniens pour les dégâts en Irak. Dans la période qui précéda l'invasion de ce dernier pays, par contre, on avait pris soin d'inventer des faits quand même plus crédibles (pas qu'ils l'étaient vraiment, bien sûr). Cette fois-ci, par contre, on sent que le coeur n'y est pas vraiment. Regardez la photo sur cette dépêche de Yahoo News.. Les Iraniens utilisent l'aphabet latin? Ah. Encore mieux, les Iraniens utilisent le calendrier grégorien? Re-ah. Le mot farsi pour "lot" est "lot"? Ah ah ah.

Via MOA.

Les disparus

Pendant ma pause, deux blogues significatifs ont disparu de la circulation. Zylag a malheureusement fermé Après tout. Malheureusement parce que le blogue à saveur politique en partie internationale est plutôt rare au Québec et que sa survie, en général, dépend certainement de la présence d'une masse critique intéressante. En espérant qu'il ne souffre que de la panne bloguiste habituelle.

Sinon, du côté américain, c'est le Whisky Bar qui a fermé ses portes, après que Billmon ait finalement décidé de mettre ses menaces (de retourner à une "vie normale") à exécution. C'est très dommage que l'on perde sa plume acidulée. Les archives seront bientôt disponibles sur MOA.

Je suis de retour

...